Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un autre regard sur la Terre

Espace, satellites, observation de la Terre, fusées et lancements, astronomie, sciences et techniques, etc. A l 'école ou ailleurs, des images pour éveiller votre curiosité...

Daniel et Emilia : un garçon et une fille dans le vent vus par les satellites météorologiques

Publié le 11 Juillet 2012 par Gédéon in Météorologie

Dans le Pacifique, à 1000 kilomètres au sud de la péninsule de basse Californie, Emilia a pris rapidement de l’ampleur : le 9 juillet, c’est encore un ouragan classé en catégorie 2 avec des vitesses de vent maximales de 175 km/h. 12 heures plus tard, le National Hurricane Center de Miami le classait désormais en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson avec des rafales à 220 km/h. La pression au centre de la dépression est de 950 millibars.

 

GOES E-W - Emilia - 10-07-2012 - 17h30 GOES 15 - Daniel - Emilia - 10-07-2010Image composite obtenue par combinaison de données des satellites GOES West (GOES-15) et
GOES East (GOES-13) et montrant les positions respectives de Daniel (à l’ouest), d’Emilia et
du système 98E. Les images ont été acquises le 10 juillet 2012. En bas, représentation extrait
d'une image de GOES-15. Crédit image : NOAA / Naval Research Laboratory

 

Une perturbation chasse l’autre

Emilia fait suite à la tempête tropicale Daniel qui s’est affaibli. Selon le NHC, à l’est, le système 98E va se renforcer avec une probabilité de 40% dans les jours à venir.

Après Aletta, Bud et Carlotta, Daniel et Emilia, avec des prénoms choisis avec des initiales croissantes conformément à la règle de l’Organisation Mondiale de la Météorologie, sont les quatrièmes et cinquièmes systèmes cycloniques baptisés de la saison 2012 dans le pacifique.

 

Pacifique mais presque…

Heureusement, Emilia ne représente pas de menace : sa trajectoire est orientée vers le large dans la direction ouest – nord-ouest à une vitesse de 17 km/h. La prévision du NHC indique qu’Emilia devrait commencer à faiblir dans la soirée du 10 juillet. Il n’y a donc pas de bulletin d’alerte pour les zones côtières de Californie.

C’est une bonne occasion de voir ou revoir comment les différents satellites météorologiques sont utilisés pour le suivi des tempêtes tropicales et des ouragans.

La première image de cet article est une combinaison d’images provenant de satellites météorologiques géostationnaires (GOES-13 et GOES-15). La séquence d’images suivante a été prise par le capteur MODIS du satellite américain Terra, en orbite basse. Elle montre l’évolution rapide de l’ouragan Emilia entre le 7 et le 9 juillet 2012.

Un autre capteur, le sondeur atmosphérique AIRS, mesure la température du sommet des nuages : selon ces mesures publiées par la NASA, les nuages d’orages autour de l’œil d’Emilia ont des températures de l’ordre de 70°C : cela correspond à des altitudes très élevées dans la troposphère, caractérisant un système cyclonique très puissant.

 

Terra - MODIS - Emilia hurricane - 07-2012 Terra - MODIS - Hurricane Emilia - 09-07-2012- 1km

Séquence d’images acquises par le satellite Terra entre le 7 et le 9 juillet 2012. Emilia nous fait un
clin d’œil de plus en plus appuyé. Crédit image : NASA MODIS Rapid Response Team.

 

Un troisième type d’images permet de se faire une idée des précipitations crées par ces tempêtes tropicales. Il s’ait de la mission TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission) qui a survolé Emilia le 8 juillet 2012 et Daniel le 9 juillet 2012. Il s’agit ici d’une superposition des données de l’instrument TMI (TRMM Microwave Imager) superposées sur une image de fond provenant du capteur VIRS (Visible and InfraRed Scanner). Les couleurs représentent l’intensité des pluies en millimètres par heure. Pour Daniel, les mesures du NASA's Goddard Space Flight Center montrent des précipitations comprises entre 20 et 40 mm par heure. Dans le cas d’Emilia, la couleur rouge met en évidence par endroit des niveaux supérieurs, de l’ordre de 50 mm/h.

TRMM - Daniel - 09-07-2012 TRMM - Emilia - 08-07-2012

Images produites à partir de données provenant du satellite TRMM. A gauche, Daniel le 9 juillet 2012.
A droite, Emilia le 8 juillet 2012. Crédit image : NASA's Goddard Space Flight Center / SSAI

 

La structure principale de Daniel est à basse altitude. Les nuages les plus élevés atteignent une altitude de 11 kilomètres environ.

 

TRMM - PR - Daniel - 3D - 09-07-2012Représentation 3D de la tempête tropicale Daniel à partir de données du radar de précipitation (PR) du satellite TRMM. Crédit image : SSAI/NASA, Hal Pierce

 

En savoir plus :

 


Commenter cet article