Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un autre regard sur la Terre

Espace, satellites, observation de la Terre, fusées et lancements, astronomie, sciences et techniques, etc. A l 'école ou ailleurs, des images pour éveiller votre curiosité...

Sous toutes les coutures : le redressement du Costa Concordia vu par le satellite Pléiades

Publié le 17 Septembre 2013 par Gédéon in Image-d'actualité-Images-de-la-semaine

Pleiades - Renflouage Costa Concordia - Giglio - 17-09-2013 Le redressement réussi du Costa Concordia vu par le satellite Pléiades dans la matinée du 17
septembre 2013. Copyright CNES 2013 – Distribution Astrium Services / Spot Image

 


A la verticale...

C’est une image paradoxalement étonnante : depuis le naufrage du Costa Concordia, échoué depuis janvier 2012 sur l’île de Giglio, près des côtes de Toscane, on avait pris l’habitude de voir le paquebot couché sur le flanc.

C’est le chef de la DPC, la protection civile italienne, le préfet Franco Gabrielli qui a confirmé le succès de l’opération « le bateau a atteint la verticale ». Et le satellite Pléiades passait à la verticale dans la matinée pour prendre cette image. Astrium GEO-Information Services vient de publier cette image ainsi qu'un autre prise en juillet 2013 dans sa galerie d'images du satellite Pléiades.

 

65° le matin

Mardi 16 septembre, à 4h11 du matin, plusieurs coups de sirènes ont salué la fin de la première étape, une des plus critiques, du gigantesque projet de renflouage du Costa Concordia. En janvier 2013, un article du blog Un autre regard sur la Terre présentait ce projet et montrait la situation sur la côte de l’île de Giglio avec une image (plus exactement un anaglyphe 3D) du satellite Pléiades : depuis plus d'un an, 500 personnes (ingénieurs, techniciens, ouvriers et plongeurs) préparaient sur l'île cette opération complexe.

L’objectif est de faire basculer l'épave du Costa Concordia sur une plate-forme, sans qu'elle ne se brise : depuis son naufrage, le paquebot est incliné de 65° sur son flanc et une partie de la coque est encastrée sur les rochers, ce qui rend l’opération particulièrement délicate.

La solution retenue : 56 câbles reliés à des tourelles pour exercer une traction sur la coque pour la faire pivoter. Des ballasts assureront ensuite la flottaison du Costa Concordia pendant son remorquage.

 

Moins de 24 heures chrono

Lundi en tout début de matinée, la plupart des radios commençaient leurs journaux avec l’annonce du début des opérations.

A 7h30, les nombreux journalistes présents sur place constatent que les conditions météos et les orages de la nuit ont retardé les préparatifs et le début des opérations.

C’est finalement un peu après 9h que Nick Sloane, après que le responsable de l’opération ait confirmé que les dernières vérifications avaient été concluantes, que le redressement du Costa Concordia a commencé.

 

Y a plus qu’à…

A 10 heures, pour éviter toute pollution, des barrages flottants sont mis en place.

En milieu de journée, le déroulement de la phase la plus critique, le détachement des rochers, semble en bonne voie, avec déjà quelques degrés d'inclinaison : c’est le contraste entre la peinture claire et la rouille de la partie émergée qui sert de repère visuel, montré sur des nombreuses vidéos transmises en direct.

A 16 heures, le redressement est d’environ 10 degrés mais les responsables confirment que l’opération prendra plus de temps que prévu.

24° à 24h00

C’est à minuit que l’inclinaison de 24 degrés a été atteinte. Cette étape marque le début de la phase finale : Les 36 câbles cessent leur traction. Ce sont désormais des ballasts fixes sur le côté bâbord du paquebot et progressivement remplis d’eau qui assurent la dernière partie de la rotation autour de l’axe du navire.

 

Quelques chiffres pour fixer les idées sur un chantier hors norme

  • Le Costa Concordia : 114000 tonnes (presque deux fois le Titanic), 290 mètres de longueur, 35 mètres de large, haut comme un immeuble de dix étages et couché sur des rochers).
  • Le coût de l'opération est estimé actuellement à 600 millions d'euros.
  • 18000 tonnes de ciment injectés dans 1200 sacs sous la coque pour l'empêcher de se briser pendant l'opération.
  • 30000 tonnes d'acier des grues et des caissons flottants fabriqués sur mesure.
  • 56 câbles de 26 tonnes reliés à des tourelles pour redresser le Costa Concordia
  • Une plateforme à 30 mètres sous la surface de l’eau plus grande qu’un terrain de football.
  • 120 plongeurs ont effectué plus de 15000 interventions sous l’eau.
  • 30 navires participant aux opérations de renflouage.
  • 30 morts et deux disparus pendant l’accident cause par l’imprudence du commandant.


Pleiades - Renflouage Costa Concordia - Giglio - 12-07-2013Les préparatifs du renflouage du Costa Concordia vus par Pléiades le 12 juillet 2013.
Copyright CNES 2013 – Distribution Astrium Services / Spot Image

 

En savoir plus :

 

 

Commenter cet article