Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un autre regard sur la Terre

Espace, satellites, observation de la Terre, fusées et lancements, astronomie, sciences et techniques, etc. A l 'école ou ailleurs, des images pour éveiller votre curiosité...

Saint-Valentin : les sentinelles de la Terre offrent leurs cœurs…

Publié le 14 Février 2020 par Gédéon in Image-d'actualité-Images-de-la-semaine, Satellites-insolites..., Copernicus-GMES

A votre bon cœur

14 février ? Devinez… Lacs, îles, etc. : depuis quelques années, je publie pour la Saint-Valentin des extraits d’images prises par des satellites d’observation et montrant des formes de cœur. Cela a l’air de plaire aux lecteurs du blog Un autre regard sur la Terre et cela m’évite d’acheter des fleurs.

Saint-Valentin oblige, on commence avec un cœur bien rouge…

 

Saint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Sentinel-1 - Copernicus - Mauritanie - Sebkhet Te-n-Dghamcha - Valentine's day

En Mauritanie, Sebkhet Te-n-Dghâmcha vu par le radar du satellite Sentinel-1 le 4 février 2020. 
Une combinaison des polarisations pour obtenir une nette dominante rouge pour la Saint-Valentin.

 

Comme c’est de plus en plus difficile de trouver de nouveaux cœurs, cette année, j’ai choisi de revisiter des lieux déjà connus avec les satellites Sentinel du programme européen Copernicus. Les satellites Sentinel sont encore jeunes : le premier satellite Sentinel-1A, un satellite radar, a été mis en orbite en avril 2014. Sentinel-2A, le premier satellite optique, a été lancé en juin 2015. Mais même sur une période de quelques années, ils sont témoins des changements de notre environnement et de la diversité des paysages étonnants à la surface de notre planète.

 

Des cœurs à prendre avec Co(eur)pernicus(*)

Nous sommes en Afrique, plus exactement en Mauritanie, au nord de Nouakchott, la capitale. En 2002 et 2003, une composition d’images du satellite européen Envisat avait déjà été publiée à l’occasion de la Saint-Valentin.

Le Sebkha Te-n-Dghamcha est une grande dépression couvrant une zone d’environ 70 km sur 50 km. En arabe, Sebkha signific lac asséché. Cet endroit fait partie des quelques régions d’Afrique situées sous le niveau de la mer. C’est aussi la moins profonde : 5 mètres au maximum sous le niveau de la mer. En s’évaporant, la mer a laissé du sel, du gypse (un des plus grands gisements du monde) et d’autres minéraux exploités par l’industrie minière (SNIM). On trouve aussi quelques zones humides que les images des satellites radar mettent bien en évidence. La structure de la ville de Nouakchott est également très nette.

Une image radar, c’est plutôt du noir et blanc habituellement : l’image du satellite Envisat combinait trois images radar acquises à des dates différentes dans chacune des bandes rouge, verte et bleue. Les nuances de couleurs correspondent alors aux changements visibles entre deux acquisitions : état de la mer, végétation, etc.

Ici, j’ai choisi de combiner deux polarisations différentes de l’instrument de Sentinel-1. Cela mériterait une explication un peu plus détaillée mais je ne vais pas vous embêter avec ça le jour de la Saint-Valentin, alors que vous faites la queue pour acheter des fleurs.

 

Saint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Sentinel-1 - Copernicus - Mauritanie - Sebkhet Te-n-Dghamcha - Valentine's day

Sebkhet Te-n-Dghâmcha vu par le radar du satellite Sentinel-1 le 4 février 2020. 
Une autre manière de combiner les différentes polarisations de l'instrument radar (enhanced visualisation). 

Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

Si vous n’aimez pas le rouge et les images radar, voici une image optique acquise par le satellite Sentinel-2 une semaine avant la Saint-Valentin. Même en jouant un peu sur le contraste et la saturation des couleurs, le cœur est quand même un peu moins spectaculaire.

 

aint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Sentinel-2 - Copernicus - Mauritanie - Sebkhet Te-n-Dghamcha - Valentine's day

En Mauritanie, Sebkhet Te-n-Dghamcha vu par l'instrument optique du satellite Sentinel-2 le 7 février 2020. 
Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

(*) Nominé par le concours du jeu de mot le plus nul

 

Un cœur qui ne bat presque plus…

On quitte l’Afrique pour la frontière entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan. La mer d’Aral ou plutôt le peu qu’il en reste…

Les deux images suivantes ont été acquises en février 2020 et en février 2016 par le satellite Sentinel-2. On distingue encore une étendue d’eau en forme de cœur mais on constate aussi que sa superficie continue à diminuer, même sur une durée de quatre ans... En 2010, le coeur complet était encore visible sur les images du satellite Landsat 5.

 

aint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Aral sea - Mer d'aral - Sentinel-2 - Copernicus - Valentine's day
aint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Aral sea - Mer d'aral - Sentinel-2 - Copernicus - Valentine's day

La défunte mer d’Aral vue par le satellite Sentinel-2. On distingue encore la partie supérieure d’un cœur
en train de disparaître. En haut, image acquise le 12 février 2006. En bas, image du 11 février 2020.
Notez la glace dans la partie nord. Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

Heart observation(*)

Regardez-bien l’image du haut… Si vous voyez en haut à droite de l’image un chat blanc en train d’observer le cœur , vous souffrez certainement, comme moi, d’un excès d’imagination.

J’ai écrit il y a quelques années un article plus complet montrant l’évolution dramatique de la mer d’Aral depuis qu’on dispose de satellites d’observation. Probablement un des cas les plus emblématiques de l’action parfois (souvent ?) irréparable de l’homme sur son environnement.

Pour fixer les idées, bien avant Copernicus et Sentinel-2, des satellites espions américains surveillaient la mer d’Aral. A mon avis, ils surveillaient surtout le complexe de lancement de Baïkonour, pas très loin à l’est.

(*) Celui-là est arrivé à la deuxième place

 

Mata Hari en orbite pour la Saint-Valentin

Voici une image déclassifiée acquise en août 1964, en pleine course à la Lune entre les américains et les soviétiques, par un satellite-espion KH-5 Argon, un petit cousin de la famille Corona.

Savez-vous retrouver le cœur qu’on voit sur les images du satellite Sentinel-2 ? Pas facile, même si l’image est en noir et blanc, on constate d’abord que le paysage a bien changé…

 

aint-Valentin - forme de coeur vue de l'espace - satellite - heart - observation de la Terre - Aral sea - Mer d'aral - Corona - Argon - KH-5 - satellite-espion

La mer d’Aral vue le 21 août 1964 par un satellite-espion KH-5 Argon.
Image déclassifiée. Crédit image : USGS

Don du cœur

A 1600 km à l’ouest de la mer d’Aral, voici la mer d’Azov et l’estuaire du Don, un des principaux fleuves de Russie. A proximité de la ville d’Azov, le delta du Don a une superficie d’environ 540 km2. L’image présentée ici est extraite d’une scène acquise par le satellite Sentinel-2 le 10 février 2020. Neige, glace de mer : même si vous êtes très amoureux, ce n’est peu être pas prudent de se baigner pour impressionner votre partenaire. Selon Wikipédia, le Don commence à geler fin novembre-début décembre. Il est pris dans la glace 140 jours par an dans la partie supérieure de son cours et 30 à 90 jours dans la partie inférieure.

 

Saint-Valentin - Coeur - vu de l'espace - satellite - Mer d'Azov - Delta du Don - Russie - coeur transi - Copernicus - Sentinel-2 -Earth observation

Saint-Valentin : un cœur transi dans le delta du Don. Extrait d’une image acquise par le satellite Sentinel-2
le 10 février 2020. Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

Une île en forme de cœur pour la Saint-Valentin

On continue notre voyage vers l’ouest. A 1900 km du delta du Don, voici la toute petite île de Galešnjak, entre Zadar et l'île de Pašman en Croatie.

Surnommée "Lovers' Island", l’île de Galešnjak a une superficie de 0,132 km² et il faut marcher moins de 1600 mètres pour en faire le tour. Pratique pour le courrier du cœur. Pour ce genre de confetti, la haute résolution est préférable : j’ai déjà publié une image du satellite Pléiades qui montre les détails de l'île.

Ici, les pixels de 10 mètres de Sentinel-2 permettent de reconnaître sans difficulté la forme de cœur. Avec une combinaison de bandes spectrales utilisant le canal proche infrarouge (la végétation active apparaît en rouge), l’intérêt de Sentinel-2 est d’offrir une représentation de l’image qui colle bien à l’ambiance de la Saint-Valentin.

 

Saint-Valentin - île en forme de coeur - Lovers' island - Croatie - Galesjak - Sentinel-2 - Copernicus - espace -satellite - Earth observation

"Lovers' Island" : l’île de Galešnjak vue par le satellite Sentinel-2 une semaine avant la Saint-Valentin,
le 7 février 2020.
Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

CO2 mon amour : n’en fais pas des tonnes pour la Saint-Valentin !

Vous en avez marre de l’hémisphère nord et de l’hiver pour la Saint-Valentin ?

Je vous propose un dernier bond de 17000 km pour découvrir d’autres îles en forme de cœur. Dans l’archipel des Fidji, vous aurez l’embarras du choix. Les formes de cœur sont parfois approximatives mais la température de l’eau est certainement plus agréable qu’en mer d’Azov au mois de février.

Les images suivantes ont été prises par le satellite Sentinel-2 le premier janvier 2020. Le jour de l’an sur la ligne de changement de date…

 

Saint-Valentin - île en forme de coeur - Fidji - satellite - Sentinel-2 - Copernicus - espace - Earth observation
Saint-Valentin - île en forme de coeur - Fidji - satellite - Sentinel-2 - Copernicus - espace - Earth observation

Jour de l’an ou Saint-Valentin dans les Fidji avec des îles en forme de cœur : deux extraits d’une des
premières images 
acquises en 2020 par le satellite Sentinel-2. En haute, Vanua Balavu, la troisième plus
grande île des Fidji. En bas, en cherchant un peu, un
cœur bien caché qui n'apparaît pas
sur Google Maps. Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

Saint-Valentin - île en forme de coeur - Fidji - satellite - Sentinel-2 - Copernicus - espace - Earth observation

Saint-Valentin dans les Fidji : extraits d’une image acquise en 2020 par le satellite Sentinel-2.
Un coeur juste au nord de l'île Viti Levu où se trouve la capitale Suva. Envie de faire un peu de plongée ?
Crédit image : ESA / Copernicus / Commission Européenne

 

Ne perdez pas le nord !

Comme nous sommes dans l’hémisphère sud, je me suis permis de pivoter les deux derniers extraits de 180° (le haut de l'image pointe vers le sud) pour présenter une forme de cœur dans le sens habituel. Vu depuis Toulouse, ça colle…

Fleurs ou pixels, je vous souhaite une bonne Saint-Valentin...

 

En savoir plus :

Commenter cet article