Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un autre regard sur la Terre

Espace, satellites, observation de la Terre, fusées et lancements, astronomie, sciences et techniques, etc. A l 'école ou ailleurs, des images pour éveiller votre curiosité...

22 décembre 2019 : c’est l’hiver ! Très matinal...

Publié le 22 Décembre 2019 par Gédéon in Météorologie, Activités-éducatives-et-pédagogiques, Image-d'actualité-Images-de-la-semaine

Solstice hiver 2019 - 22 décembre - Meteosat - Eumetsat - Saison - observation de la terre

Le solstice d'hiver 2019 vu de l'espace. La terre vu par le satellite Meteosat 11 en orbite géostationnaire au-dessus de l'équateur à la verticale du méridien de Greenwich. Image prise le 22 décembre 2019 à 6h00 UTC. Crédit image : Eumetsat

Pour Météo France, l'hiver a commencé le 1er décembre. Les astronomes attendent le solstice d'hiver.
Cette année, c'était le dimanche 22 décembre 2019 à 04h19m25s UTC.
Les deux images présentées ici ont été acquises par deux satellites Météosat, respectivement à 6h00 UTC pour celui perché au-dessus de l'Europe et 4h00 UTC pour son cousin, Meteosat 8 dit IODC, à la verticale de l'océan indien, à 41,5 degrés de longitude est.
Je publie régulièrement de telles images au moment des solstices (hiver et été) et des équinoxes (automne et printemps). Je ne me lasse pas de voir ces images qui illustrent de manière éclatante tout l'intérêt pédagogique de l'utilisation des images spatiales à l'école : pour visualiser concrètement des phénomènes physiques de base (comme les saison), observer les changements habituels ou exceptionnels de notre environnement, être témoin de l'action de l'homme sur la planète qu'il habite ou tout simplement s'émerveiller devant de beaux paysages.

 

Solstice hiver - 22 décembre 2019 - Meteosat IODC - Saison - observation de la Terre

 

Le solstice d'hiver 2019 vu par le satellite Meteosat 8 (IODC) en orbite géostationnaire au-dessus de l'équateur à la verticale de l'océan indien. Image prise le 22 décembre 2019 à 4h00 UTC. Crédit image : Eumetsat

 

Il n'y a plus de saisons... Si !

Voir un lever ou un coucher de soleil depuis l'espace le jour du solstice d'hiver et d'été est le cauchemar des platistes, ceux qui persistent à croire que la Terre est plate... 
Plus sérieusement, c'est un excellent prétexte pour se poser plein de question sur les saisons et le mouvement de la Terre sur elle-même et autour du soleil.
Le solstice d'hiver est la date où, sous nos latitudes, le Soleil se lève le plus au sud-est et se couche le plus au sud-ouest . C’est également la date où, sous nos latitudes, la durée de la nuit est maximale et la durée du jour est minimale. À partir du solstice d’hiver, les jours commencent à croître.
Le terme solstice vient du latin solstitium (de sol « Soleil » et sistere « s’arrêter, retenir »), car l’azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l’année, avant de se rapprocher à nouveau de l’est au lever et de l’ouest au coucher. 
À l’instant du solstice d’hiver, le Soleil entre dans le signe du Capricorne. Ce jour-là, il passe au zénith pour un observateur de l’hémisphère sud situé sur le tropique ; ce qui explique l’origine de son nom : le tropique du Capricorne.

 

Des satellites qui s'éclipsent ?
Pour les amateurs de satellites, c'est aussi l'occasion de se rappeler à quel moment les satellites géostationnaires ont besoin de leur batterie. Justement, pas au moment des solstices : sur leur perchoir à environ 35800 km d'altitude, leurs panneaux solaires sont éclairés en permanence.
C'est seulement autour de la date des équinoxes que ces batteries sont indispensables. Pendant une période d'environ 45 jours au moment du printemps et de l'automne, les satellites passent dans le cône d'ombre de la Terre : le soleil s'éclipse...

 

A propos d'éclipse...
Dans quelques jours, le lendemain de noël, le 26 décembre 2019, il y aura une éclipse annulaire de soleil. Selon les statistiques de l'IMCCE (Institut de Mécanique Céleste et de calcul des épémérides), ce sera la quatorzième éclipse annulaire du XXIe siècle et la troisième éclipse de l’année 2019.
Le maximum de l'éclipse aura lieu juste avant 5h18 UTC. La période d'éclipse annulaire s'étend de 3h34 UTC à 7h01 UTC
Cette éclipse ne sera malheureusement pas visible en France :  la bande de centralité débutera en Arabie saoudite, traverse le Qatar, les Émirats arabes unis, le Sultanat d’Oman, puis la mer d’Arabie, le sud de l’Inde, le nord du Sri Lanka, l’Indonésie, l’île de Bornéo, la mer des Philippines et se termine dans l’océan Pacifique.

 

Eclipse de soleil - éclipse annulaire - 26 décembre 2019 - Eclipse - Sun - Solstice - IMCCE

Trajectoire de l'éclipse annulaire de soleil du 26 décembre 2019. Crédit image : IMCCE

 

En savoir plus :

 

Commenter cet article