Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un autre regard sur la Terre

Espace, satellites, observation de la Terre, fusées et lancements, astronomie, sciences et techniques, etc. A l 'école ou ailleurs, des images pour éveiller votre curiosité...

Hommage populaire à Johnny Hallyday : les fans et le défilé des motards vus de l’espace

Publié le 13 Décembre 2017 par Gédéon in Satellites-insolites..., Image-d'actualité-Images-de-la-semaine

 

Johnny Hallyday - Hommage populaire - Madeleine - Champs-Elysées - Pléiades - satellite - CNES - Airbus Defence and Space - 9 décembre 2017 - bikers - cérémonie

A Paris, le 9 décembre 2017, l’hommage populaire à Johnny Hallyday, la foule des fans
et la descente des motards sur les Champs-Elysées et la place de la Madeleine,
immortalisées par le satellite Pléiades. Copyright CNES – distribution Airbus DS

 

Un salut des copains

Des centaines de milliers de fans se sont retrouvés samedi 9 décembre à Paris pour rendre un dernier hommage à leur idole, Johnny Hallyday, décédé trois jours plus tôt à l'âge de 74 ans.

A la mi-journée, le cortège funéraire, escorté par 700 bikers, a quitté le funérarium du Mont Valérien pour rejoindre l'Arc de Triomphe puis les Champs-Élysées. Le corbillard qui transportait le cercueil blanc de "l'idole des jeunes", a ensuite descendu la plus belle avenue du monde vers la Concorde pour se rendre à la Madeleine.

 

Entre chien et loup, quelque part un aigle…

Les équipes Geo-intelligence d’Airbus Defence and Space ont eu la bonne idée de programmer le satellite à très haute résolution Pléiades pour immortaliser l’évènement.

Ils ont obtenu cette image étonnante, avec une prise de vue très oblique et un soleil du mois de décembre, assez bas sur l’horizon, qui crée des ombres portées très allongées. Comme pour les premières images du satellite Pléiades-1A le 22 décembre 2011, il y a presque exactement six ans, ce ne sont pas les conditions idéales pour produire de très belles images. Néanmoins, celle-ci reste une image exceptionnelle que les fans ajouteront peut-être à leur collection d’objets fétiches.

 

Noir, c’est noir (de monde)

Après avoir descendu les Champs-Élysées, le cortège et les motards sont passés au pied de l’obélisque de la place de la Concorde, où est également installée, pour la dernière fois, la grande roue de Marcel Campion, puis a pris la rue Royale pour arriver place de la Madeleine.

L’image satellite donne une bonne idée de la foule de fans massée le long du parcours. Ce n’est pas un selfie où on peut identifier les visages mais il y a pas mal de monde !

Les ombres portées des monuments et des arbres sur les espace verts ou la Seine sont assez spectaculaires.

 

Johnny Hallyday - Hommage populaire - Madeleine - Champs-Elysées - Pléiades - satellite - CNES - Airbus Defence and Space - 9 décembre 2017 - bikers - cérémonie

Un autre extrait en champ plus large de l’image Pléiades immortalisant
l’hommage populaire à Johnny Hallyday, la foule des fans et la descente des motards
sur les Champs-Elysées et la place de la Madeleine. Copyright CNES – distribution Airbus DS

 

Jamais seul

Pour assurer la sécurité de l'événement, 1500 policiers étaient mobilisés. L’image du satellite Pléiades montre également des rues de Paris sous un jour assez inhabituel, sans circulation : les rues et les stations de métros les plus proches de la Madeleine avaient été fermées dès le matin.

 

Souvenirs, souvenirs : les lieux de concerts de Johnny Hallyday à Paris

L’image du satellite Pléiades offre une vue oblique assez inhabituelle de Paris. Elle permet un visite aérienne des principaux monuments du centre de la capitale et, pour les fans, un retour sur quelques lieux mythiques où Johnny a donné ses premiers concerts et d’autres plus récents à Paris...

D’abord, l’Olympia de Bruno Coquatrix, au 28 boulevard des Capucines à quelques centaines de mètres de la Madeleine et de la place de l’Opéra. Après les premières apparitions sur la scène de l’Alhambra en vedette américaine de Raymond Devos en septembre 1960, c’est l’Olympia qui a accueille Johnny Hallyday pour ses concerts parisiens, de 1961 à 1967.

 

Paris - satellite Pleiades - 9 décembre 2017 - Hommage à Johnny Hallyday - vu du ciel - vue aérienne - Airbus Defence and Space - CNES - Observation de la Terre - Earth observation

L’image Pléiades de Paris acquise le 9 décembre 2017 en vue très oblique par le satellite Pleiades
au moment de l’hommage populaire à Johnny Hallyday. Cliquez sur l'image pour la voir en grand format (6,7 MO). Copyright CNES – distribution Airbus DS

 

Les photos ont Johnny, les cheveux ont blanchi

L’emplacement de l’ancien Golf-Drouot, le premier temple du rock parisien est également visible sur l’image, au coin de la rue Drouot et du boulevard Montmartre, dans le prolongement du boulevard des Capucines. Johnny y a chanté à l'occasion de ses dix ans de carrière en mars 1970.

L’emprise de l’image satellite ne permet pas de voir le palais des sports, Bercy (ni le palais omnisports, aujourd’hui Accor Hotel Arena, où Johnny Hallyday a chanté à partir de 1987, ni le ministère des finances qu’il appréciait un peu moins), la Pavillon de Paris, le Zénith ou le stade de France.

Par contre, on voit également le parc des Princes, où Johnny présentait en 1993, pour ses cinquante ans, le spectacle « Retiens la nuit » (pour la petite histoire, c’était aussi le premier CD de Johnny).

En cherchant un peu, on trouve La Cigale, à l’intersection du Boulevard de Rochechouart et de la rue des Martyrs. La gare Saint-Lazare, facilement identifiable avec les voies ferrées, aide à se repérer… Après le Parc de Princes, pour le tournée de promotion de l’album « Rough Town » en 1994, Johnny choisit de se produite à nouveau dans des petites salles.

 

Champ de Mars en décembre

Bien sûr, un des sites mémorables pour les fans, c’est la Tour Eiffel, avec une ombre portée très spectaculaire sur l’image Pléiades du 9 décembre 2017.

17 ans plus tôt, le 10 juin 2000, pour ses quarante ans de carrière, Johnny Hallyday s’était produit au pied de la tour Eiffel, devant plus de cinq cent mille spectateurs. Une semaine plus tard, l’artiste était de retour à l'Olympia après 27 ans d’absence.

Nouveau rendez-vous avec la Tour Eiffel le 14 juillet 2009, pour un second concert géant dans le cadre de la fête nationale.

 

Hommage Johnny Hallyday - Paris - Concert tour Eiffel - Juin 2000 - Juillet 2009 - Satellite Pléiades - Ciel - Espace - Quai Branly - Champ de mars - Airbus Defence and Space - CNES

Le champ de Mars, la tour Eiffel, le musée du Quai Branly et le nouveau centre spirituel et culturel orthodoxe russe vue par le satellite Pléiades. Extrait d’une image acquise le 9 décembre 2017. Copyright CNES – Distribution Airbus DS

 

Tu oublieras mon nom

Dans un communiqué publié le 13 décembre, Google indique que Johnny Hallyday a été la personnalité la plus recherchée dans l'actualité en 2017 sur la version française du moteur de recherche, les recherches depuis l'annonce de sa mort ayant dépassé en quelques jours tous les autres thèmes de l'année. Les paroles de chansons les plus demandées de l'année ? « Je te promets », un tube enregistré en 1986.

 

Rester vivant

Si vous n’êtes pas fan de Johnny ou si vous pensez que les média en ont fait un peu trop à l'annonce de son décès, vous pourrez aussi utiliser cette image Pléiades pour une visite originale des principaux monuments du cœur de Paris, un peu comme si vous étiez en haut des tours de la défense avec une très bonne paire de jumelle pointée dans la direction des Champs-Elysées. Invalides, Jardins du Louvre, Grand Palais, Opéra Garnier, Place Vendôme, Parc Monceau, etc. : Paris est vraiment une très belle ville…

 

Je veux me promener

Un dernier extrait permet de découvrir le jardin d’acclimatation et la fondation Louis Vuitton vue de l’espace.

Blanc c'est blanc... : relooké en mai 2016 par Daniel Buren avec des milliers de bandes de couleurs, le bâtiment, conçu par l'architecte Frank Gehry, a retrouvé sa couleur uniforme d’origine depuis le mois de mai 2017.

Evidemment, le mois de décembre n'est pas la meilleure période pour produire de très belles images dans l'hémisphère nord mais les ombres portées lui donnent un certain charme.

 

Paris - Fondation Louis Vuitton - vue du ciel - vue aérienne - Jardin d'acclimatation - Frank Gehry - Satellite Pléiades - Décembre 2017 - CNES - Airbus Defence and Space

Le jardin d’acclimatation et la fondation Louis Vuitton vus par le satellite Pléiades
le 9 décembre 2017. Copyright CNES – Distribution Airbus D
S

 

Solitudes à deux

Deux satellites Pléiades, Pleiades-1A et Pleiades-1B, lancés respectivement en 2011 et 2012, tournent au-dessus de nos têtes à environ 700 km d’altitude et fournissent des images à très haute résolution de n’importe quel endroit du monde.

Ils sont accompagnés par les satellites SPOT 6 et SPOT 7. Leurs images ont une résolution moindre mais couvrent une surface plus grande. Les deux types de satellites sont très complémentaires.

Airbus Defence and Space travaille actuellement sur un système de nouvelle génération, Pleiades NEO, une constellation de quatre satellites qui fourniront des images encore plus fines : ils permettront de voir des détails de 30 cm au sol.

 

En savoir plus :

Commenter cet article